Actualité

Air France invente l’uniforme durable et responsable !

mardi 31 mai 2016
/uploads/tx_uzttnewsafvideo/160530_AIRFRANCE_FR_422HQ_480x360.mp4
Dans le cadre de ses engagements pour le développement durable, notamment sa politique de valorisation des produits en fin de vie, Air France a mis en place une opération de recyclage de ses uniformes originale et innovante, une première dans le secteur du textile.

Une vaste collecte des vêtements de travail et uniformes usagés a été engagée auprès des personnels au sol et navigants de la Compagnie des plateformes de Paris-Charles et Paris-Orly, entre janvier et mars 2016. Une fois collectés, les vêtements ont été acheminés vers une usine de recyclage afin d’être transformés et utilisés comme matière première pour devenir des granules à ciment.

Initié par Air France, le projet a été mené en partenariat avec Balsan, l’un des fournisseurs des uniformes de la Compagnie, et DSI, entreprise du secteur adapté, qui ont assuré la gestion opérationnelle (collecte et acheminement vers l’usine de recyclage). L’opération a permis de répondre à des enjeux environnementaux, en intégrant les vêtements collectés dans l’économie circulaire* et en garantissant qu’ils ne soient pas enfouis dans le sol ou abandonnés en décharge. Elle a également contribué à renforcer le contrôle de l’éventuelle réutilisation des uniformes.

« Par ce projet innovant, Air France s’affirme une nouvelle fois comme acteur engagé dans le développement durable et la responsabilité sociétale et environnementale, » souligne Thierry Bellon, délégué général aux Achats d’Air France. « La Compagnie démontre sa volonté de travailler en synergie avec les entreprises du secteur adapté et valorise le geste éco-citoyen de ses salariés. Elle  renforce également sa maîtrise des flux de matière et ouvre l’opportunité d’explorer une nouvelle filière de transformation. »

Le recyclage des uniformes et vêtements de travail en chiffres

  • 17 650 personnels navigants et 8 500 personnels au sol portent l’uniforme Air France. 8 600 personnels portent un vêtement de travail.
  • 8,56 tonnes de vêtements ont été collectées, recyclées et transformées.
  • 48 509 kWh ont été générés, soit l’équivalent d’une année de chauffage de trois foyers de trois personnes : une partie des vêtements collectés a été transformée en pellets, granulés solides à haut pouvoir calorifique. Ces pellets, chauffés à 1400-2000°C, sont transformés en cendres et en énergie calorifique pour faire fonctionner la cimenterie. 
  • 1,28 tonne de ciment a été fabriquée à partir de la cendre issue de la combustion des pellets.


*L’économie circulaire désigne un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Il s’agit de déployer une nouvelle économie, circulaire et non plus linéaire, fondée sur le principe de « refermer le cycle de vie » des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l’eau et de l’énergie. L’économie circulaire fonctionne ainsi sur le principe des 4 R : Repenser, Réduire, Réutiliser, Recycler.

retour